Toute personne rencontrant des problèmes financiers du fait de la crise du coronavirus pouvait demander un report de paiement d'un crédit depuis le 31 mars. Le dispositif a été fortement sollicité: 121.651 reports de paiement ont été octroyés pour des crédits hypothécaires et 131.705 reports de paiement pour des crédits aux entreprises.

Maintenant que le confinement est progressivement levé, les banques reçoivent encore des demandes, mais le rythme semble moins soutenu. Ces deux dernières semaines, quelques milliers de nouvelles demandes ont été approuvées. "De nombreuses personnes en avaient cruellement besoin et ont introduit immédiatement une demande, par exemple dès le moment où elles étaient en chômage technique", a commenté une porte-parole de la Febelfin.

Toute personne rencontrant des problèmes financiers du fait de la crise du coronavirus pouvait demander un report de paiement d'un crédit depuis le 31 mars. Le dispositif a été fortement sollicité: 121.651 reports de paiement ont été octroyés pour des crédits hypothécaires et 131.705 reports de paiement pour des crédits aux entreprises. Maintenant que le confinement est progressivement levé, les banques reçoivent encore des demandes, mais le rythme semble moins soutenu. Ces deux dernières semaines, quelques milliers de nouvelles demandes ont été approuvées. "De nombreuses personnes en avaient cruellement besoin et ont introduit immédiatement une demande, par exemple dès le moment où elles étaient en chômage technique", a commenté une porte-parole de la Febelfin.