Le FESF risque de perdre sa note triple A d'un ou deux crans. S&P avait placé sous surveillance négative les notes qu'elle attribue à la dette à long terme de quinze pays de la zone euro, dont celles de l'Allemagne et de la France, les deux principaux contributeurs du FESF.

Trends.be avec Belga

Le FESF risque de perdre sa note triple A d'un ou deux crans. S&P avait placé sous surveillance négative les notes qu'elle attribue à la dette à long terme de quinze pays de la zone euro, dont celles de l'Allemagne et de la France, les deux principaux contributeurs du FESF. Trends.be avec Belga