En 2020, année de la crise sanitaire du coronavirus, les recettes fiscales ont fondu de 9,8% à 105,2 milliards d'euros. Cette baisse s'explique par la récession sévère de l'économie belge avec un chute de 6,2% du produit intérieur brut (PIB) selon la Banque nationale.

Les recettes fiscales ont chuté davantage que l'activité économique parce que le gouvernement fédéral a reporté partiellement certains impôts à 2021. En chiffres absolus, ce sont les chiffres de TVA qui se réduisent le plus : - 4,3 milliards d'euros à 27,2 milliards. En cause: le recul de la consommation des ménages avec la fermeture des magasins non essentiels et de l'horeca pendant des mois l'an passé.

Quant aux impôts en provenance des sociétés, ils ont dégringolé de 3,1 milliards pour n'afficher qu'un maigre 1,3 milliard.

En 2020, année de la crise sanitaire du coronavirus, les recettes fiscales ont fondu de 9,8% à 105,2 milliards d'euros. Cette baisse s'explique par la récession sévère de l'économie belge avec un chute de 6,2% du produit intérieur brut (PIB) selon la Banque nationale. Les recettes fiscales ont chuté davantage que l'activité économique parce que le gouvernement fédéral a reporté partiellement certains impôts à 2021. En chiffres absolus, ce sont les chiffres de TVA qui se réduisent le plus : - 4,3 milliards d'euros à 27,2 milliards. En cause: le recul de la consommation des ménages avec la fermeture des magasins non essentiels et de l'horeca pendant des mois l'an passé. Quant aux impôts en provenance des sociétés, ils ont dégringolé de 3,1 milliards pour n'afficher qu'un maigre 1,3 milliard.