Ancien Premier ministre et ministre des Finances, M. Stoltenberg, diplômé d'économie, figure sur une liste de 22 noms - publiée par le ministère - des personnes qui avaient postulé à la date-limite du 9 décembre pour prendre la tête de la banque centrale norvégienne.

"J'ai été contacté par le ministère des Finances en novembre pour savoir si j'envisagerais de postuler pour le poste. Je l'ai fait, c'est un poste qui me motive beaucoup", a indiqué le dirigeant de 62 ans, via son service de presse, à l'agence norvégienne NTB.

Le mandat que M. Stoltenberg occupe depuis 2014 à la tête de l'Otan prendra fin le 30 septembre 2022 tandis que celui de l'actuel gouverneur de la Banque de Norvège, Øystein Olsen, expire en février de la même année.

"J'ai été clair avec le ministère des Finances sur le fait que, si j'obtiens le poste, il ne me sera pas possible d'entrer en fonction avant la fin de mon mandat à l'Otan le 1er octobre", a précisé le Norvégien, toujours selon NTB.

M. Stoltenberg devra se mesurer à des concurrents hétéroclites allant de l'actuelle vice-présidente de la banque centrale, Ida Wolden Bache, à des étudiants, un stagiaire, un plombier, des retraités, un employé de boutique, un chômeur, un boulanger ou encore un chauffeur de bus.

Le ministère des Finances dit tabler sur une décision début 2022.

La Banque de Norvège décide de la politique monétaire du pays mais chapeaute aussi l'énorme fonds souverain du pays, le plus gros au monde. Le mandat de gouverneur dure six ans.

Ancien Premier ministre et ministre des Finances, M. Stoltenberg, diplômé d'économie, figure sur une liste de 22 noms - publiée par le ministère - des personnes qui avaient postulé à la date-limite du 9 décembre pour prendre la tête de la banque centrale norvégienne."J'ai été contacté par le ministère des Finances en novembre pour savoir si j'envisagerais de postuler pour le poste. Je l'ai fait, c'est un poste qui me motive beaucoup", a indiqué le dirigeant de 62 ans, via son service de presse, à l'agence norvégienne NTB.Le mandat que M. Stoltenberg occupe depuis 2014 à la tête de l'Otan prendra fin le 30 septembre 2022 tandis que celui de l'actuel gouverneur de la Banque de Norvège, Øystein Olsen, expire en février de la même année."J'ai été clair avec le ministère des Finances sur le fait que, si j'obtiens le poste, il ne me sera pas possible d'entrer en fonction avant la fin de mon mandat à l'Otan le 1er octobre", a précisé le Norvégien, toujours selon NTB.M. Stoltenberg devra se mesurer à des concurrents hétéroclites allant de l'actuelle vice-présidente de la banque centrale, Ida Wolden Bache, à des étudiants, un stagiaire, un plombier, des retraités, un employé de boutique, un chômeur, un boulanger ou encore un chauffeur de bus.Le ministère des Finances dit tabler sur une décision début 2022.La Banque de Norvège décide de la politique monétaire du pays mais chapeaute aussi l'énorme fonds souverain du pays, le plus gros au monde. Le mandat de gouverneur dure six ans.