Le bénéfice net d'ING s'élevait à 1,17 milliard d'euros, contre 1,5 milliard l'an dernier. Ce nouveau résultat reste même sous les prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,34milliard. Ce recul est entre autres dû à la vente à perte d'obligations espagnoles et de provisions assez élevées sur les mauvais crédits. Le bénéfice sous-jacent, avant impôts, de l'activité bancaire a baissé de 13% à 995 millions d'euros. Le résultat sous-jacent de la branche assurance a diminué de moitié à 229 millions.

Avec Belga

Le bénéfice net d'ING s'élevait à 1,17 milliard d'euros, contre 1,5 milliard l'an dernier. Ce nouveau résultat reste même sous les prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,34milliard. Ce recul est entre autres dû à la vente à perte d'obligations espagnoles et de provisions assez élevées sur les mauvais crédits. Le bénéfice sous-jacent, avant impôts, de l'activité bancaire a baissé de 13% à 995 millions d'euros. Le résultat sous-jacent de la branche assurance a diminué de moitié à 229 millions. Avec Belga