Les avoirs confiés, eux, ont progressé de 12% pour atteindre les 8,2 milliards d'euros, a poursuivi Keytrade Bank.

"L'année 2014 a été très bonne, la banque continuant de progresser sur le plan des clients et des dépôts", a commenté Thierry Ternier, l'administrateur délégué de l'entreprise. "Le résultat net de 13,5 millions d'euros est, lui, légèrement inférieur à celui de l'année dernière, mais le résultat de 2013 - 15,6 millions d'euros, ndlr - avait été influencé de manière positive par la libération de provisions", a-t-il ajouté en se réjouissant par ailleurs de la progression de 9,2% du bénéfice courant avant impôts.

Il n'en reste pas moins que la taxe bancaire imposée en Belgique "mine la rentabilité" de Keytrade, a encore déclaré son responsable. "En tant que banque 100% belge, notre rentabilité est fortement entachée depuis quelques années par des taxes bancaires déraisonnablement élevées. En 2014, celles-ci représentaient pas moins de 5,6 millions et en 10 ans, elles ont été décuplées", a conclu Thierry Ternier.