En termes nets (après déduction des placements financiers et titres en portefeuille), elle a diminué de 2,612 milliards d'euros et atteint 389,184 milliards d'euros à la fin du mois de juillet, a précisé l'agence dans un communiqué.

Le surplus net de financement du mois de juillet s'élevait à 2,616 milliards d'euros.

La dette de l'Etat fédéral comprend également les dettes de certains organismes pour lesquels le fédéral intervient dans les charges financières. Ces dettes s'élevaient à 275,630 millions d'euros à la fin juillet, précise le texte.

Selon la Trésorerie, la dette subit d'importants effets saisonniers et l'évolution de la dette en cours d'année ne reflète donc généralement pas l'évolution annuelle globale.

En termes d'opérations effectuées en juillet, la Trésorerie mentionne qu'un montant de 3,434 milliards d'obligations linéaires a été émis par adjudication usuelle.

Fin juillet, la dette à moyen et long terme représentait 91,6% de l'encours de la dette émise ou reprise par l'Etat fédéral, contre 90,4% fin juillet 2015. La dette en euros représentait 100% de cet encours, contre 99,7% l'an dernier à la même date, a conclu l'agence.

En termes nets (après déduction des placements financiers et titres en portefeuille), elle a diminué de 2,612 milliards d'euros et atteint 389,184 milliards d'euros à la fin du mois de juillet, a précisé l'agence dans un communiqué. Le surplus net de financement du mois de juillet s'élevait à 2,616 milliards d'euros.La dette de l'Etat fédéral comprend également les dettes de certains organismes pour lesquels le fédéral intervient dans les charges financières. Ces dettes s'élevaient à 275,630 millions d'euros à la fin juillet, précise le texte.Selon la Trésorerie, la dette subit d'importants effets saisonniers et l'évolution de la dette en cours d'année ne reflète donc généralement pas l'évolution annuelle globale.En termes d'opérations effectuées en juillet, la Trésorerie mentionne qu'un montant de 3,434 milliards d'obligations linéaires a été émis par adjudication usuelle.Fin juillet, la dette à moyen et long terme représentait 91,6% de l'encours de la dette émise ou reprise par l'Etat fédéral, contre 90,4% fin juillet 2015. La dette en euros représentait 100% de cet encours, contre 99,7% l'an dernier à la même date, a conclu l'agence.