"Nous avons de la marge sur les taux d'intérêt, nous avons de la marge sur le taux de la réserve obligatoire et aussi en matière de politique budgétaire et monétaire, je pense que la marge d'ajustement est énorme", a affirmé le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Yi Gang, dans un entretien à Bloomberg TV.

Les relations entre la Chine et les États-Unis se sont fortement détériorées depuis l'enlisement des négociations commerciales le mois dernier.

Yi Gang a participé à plusieurs réunions de négociations commerciales avec Washington et doit rencontrer le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin ce week-end durant le G20 Finances au Japon.

Il a précisé que la rencontre avec Steven Mnuchin donnerait lieu à "un entretien productif, comme toujours" mais que les discussions sur le conflit commercial seraient "incertaines et difficiles", selon Bloomberg News.

M. Yi a également évoqué la question du yuan chinois, ou renminbi, qui a connu récemment une rapide dépréciation face au dollar à la suite de l'aggravation des tensions commerciales, tutoyant le niveau critique de 7 yuans pour un dollar.

La banque centrale empêche actuellement le yuan de tomber en dessous de ce seuil mais Yi Gang a laissé entendre qu'elle pourrait dorénavant ne plus le défendre.

"Je ne pense pas (...) qu'un chiffre soit plus important (qu')un autre", a-t-il dit, alors que les Etats-Unis exhortent à ne pas le laisser trop s'affaiblir.

"La guerre commerciale entrainerait pour un temps une pression à la baisse sur le renminbi mais, voyez-vous, passé le choc, le renminbi continuera à être très stable et relativement fort comparé aux devises des marchés émergents, et même par rapport aux monnaies convertibles", a-t-il jugé.

"Je suis fortement convaincu que le renminbi continuera à être stable autour d'un niveau d'équilibre", a insisté Yi Gang.