"L'économie pourrait à nouveau se contracter" cet été après un recul de 0,1% du PIB allemand au deuxième trimestre, note la Bundesbank, alors que les signaux alarmistes ravivent à Berlin le débat politique sur la nécessité pour le gouvernement allemand de s'écarter de son dogme de l'équilibre budgétaire et ainsi se donner les moyens d'une éventuelle relance.