L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes japonaises a fini sur un gain de 3,13% à 19.638,81 points, faisant ainsi plus qu'effacer ses pertes de la veille. L'indice élargi Topix a clôturé en hausse de 1,96% à 1.433,51 points.

Le président américain Donald Trump a évoqué lundi "un plateau" de la pandémie aux Etats-Unis et ajouté être "très près d'achever un plan" de réouverture du pays et son économie.

En Europe aussi, l'Espagne a amorcé la voie du déconfinement en commençant par la reprise du travail après deux semaines "d'hibernation", et la France s'est fixé le cap du 11 mai pour démarrer un retour progressif à la normale.

Ces espoirs de sortie de crise, notamment aux Etats-Unis, ont incité les investisseurs à la Bourse de Tokyo à saisir mardi des opportunités d'achats, a commenté Toshikazu Horiuchi, un courtier chez IwaiCosmo Securities.

Le marché tokyoïte a aussi été soutenu par les chiffres du commerce extérieur de la Chine en mars, dont le déclin des exportations a été plus faible que prévu.

Tous les secteurs d'activité sur le Nikkei ont fini dans le vert, notamment les biens de consommation durables, les nouvelles technologies et les télécoms.

Le marché pétrolier était en hausse mardi en Asie, prudemment optimiste après les propos du président américain Donald Trump, qui a prédit des coupes encore plus larges dans la production d'or noir que celles prévues dans l'accord conclu dimanche par l'Opep et ses partenaires.

Vers 06H55 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait ainsi 0,22% à 22,46 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,98% à 32,05 dollars.

L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes japonaises a fini sur un gain de 3,13% à 19.638,81 points, faisant ainsi plus qu'effacer ses pertes de la veille. L'indice élargi Topix a clôturé en hausse de 1,96% à 1.433,51 points. Le président américain Donald Trump a évoqué lundi "un plateau" de la pandémie aux Etats-Unis et ajouté être "très près d'achever un plan" de réouverture du pays et son économie. En Europe aussi, l'Espagne a amorcé la voie du déconfinement en commençant par la reprise du travail après deux semaines "d'hibernation", et la France s'est fixé le cap du 11 mai pour démarrer un retour progressif à la normale. Ces espoirs de sortie de crise, notamment aux Etats-Unis, ont incité les investisseurs à la Bourse de Tokyo à saisir mardi des opportunités d'achats, a commenté Toshikazu Horiuchi, un courtier chez IwaiCosmo Securities. Le marché tokyoïte a aussi été soutenu par les chiffres du commerce extérieur de la Chine en mars, dont le déclin des exportations a été plus faible que prévu. Tous les secteurs d'activité sur le Nikkei ont fini dans le vert, notamment les biens de consommation durables, les nouvelles technologies et les télécoms. Le marché pétrolier était en hausse mardi en Asie, prudemment optimiste après les propos du président américain Donald Trump, qui a prédit des coupes encore plus larges dans la production d'or noir que celles prévues dans l'accord conclu dimanche par l'Opep et ses partenaires. Vers 06H55 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait ainsi 0,22% à 22,46 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,98% à 32,05 dollars.