"Un nombre inconnu d'assaillants sont à l'intérieur ou autour de la bourse. Les tirs se poursuivent", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police, qui a refusé d'être nommé.

"Quatre assaillants ont été tués", a de son côté affirmé à l'AFP Ghulam Nabi Memon, un responsable policier, pour qui la situation est désormais sous contrôle.

"Pour l'instant, les tirs ont cessé", a de son côté indiqué un cadre de l'établissement financier à l'AFP.

L'attaque contre la Bourse de Karachi intervient dix jours après qu'une grenade a été lancée sur une file d'attente devant un bureau d'aide sociale, tuant une personne et en blessant huit autres. Aucun groupe n'avait revendiqué cette attaque.

Après une décennie sanglante, durant laquelle les attentats étaient quotidiens, les violences ont très fortement baissé au Pakistan. De telles attaques constituent l'exception quand ils étaient auparavant la norme.

La ville portuaire de Karachi, qui pendant des années a été frappée par une forte criminalité, est désormais beaucoup plus sûre après une reprise en main du territoire par les forces de sécurité.

"Un nombre inconnu d'assaillants sont à l'intérieur ou autour de la bourse. Les tirs se poursuivent", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police, qui a refusé d'être nommé. "Quatre assaillants ont été tués", a de son côté affirmé à l'AFP Ghulam Nabi Memon, un responsable policier, pour qui la situation est désormais sous contrôle. "Pour l'instant, les tirs ont cessé", a de son côté indiqué un cadre de l'établissement financier à l'AFP.L'attaque contre la Bourse de Karachi intervient dix jours après qu'une grenade a été lancée sur une file d'attente devant un bureau d'aide sociale, tuant une personne et en blessant huit autres. Aucun groupe n'avait revendiqué cette attaque.Après une décennie sanglante, durant laquelle les attentats étaient quotidiens, les violences ont très fortement baissé au Pakistan. De telles attaques constituent l'exception quand ils étaient auparavant la norme.La ville portuaire de Karachi, qui pendant des années a été frappée par une forte criminalité, est désormais beaucoup plus sûre après une reprise en main du territoire par les forces de sécurité.