Les taux sont à la baisse depuis des mois, tirés vers le bas par le changement de cap de la Réserve fédérale américaine et l'incertitude née des tensions commerciales à l'échelle mondiale.

Le rendement belge à long terme était pour la première fois descendu à un niveau négatif au début du mois.

Des titres avec échéance en 2033 ont eux permis de lever 779 millions à un taux moyen de 0,255%.

Avec cette adjudication, 87% du programme de refinancement de la dette a été réalisé. L'objectif est d'emprunter 28 milliards d'euros via des obligations linéaires cette année.

Le faible taux d'intérêt est une bonne nouvelle pour les emprunteurs - puisqu'il constitue la base utilisée par les banques pour les crédits hypothécaires - et pour le Trésor belge, mais une mauvaise nouvelle pour les épargnants.