La grande majorité des analystes ne misait sur aucune modification de ce taux, référence du coût du crédit en zone euro, qui ne peut de toute façon guère aller plus bas. Les observateurs attendaient surtout la conférence de presse à partir de 12H30 GMT du président de l'institution monétaire, Mario Draghi, qui doit donner davantage de détails de nouvelles injections de liquidités dans le système financier à partir du mois d'octobre.

La grande majorité des analystes ne misait sur aucune modification de ce taux, référence du coût du crédit en zone euro, qui ne peut de toute façon guère aller plus bas. Les observateurs attendaient surtout la conférence de presse à partir de 12H30 GMT du président de l'institution monétaire, Mario Draghi, qui doit donner davantage de détails de nouvelles injections de liquidités dans le système financier à partir du mois d'octobre.