L'enquête s'inscrit dans le cadre d'un exercice qui voit la Banque nationale passer au crible les systèmes de contrôle du secteur bancaire. D'après l'audit de la BNB, il apparaîtrait que la filiale belge d'ING n'a pas été suffisamment vigilante dans l'offre de services en tant que banque exécutante, tâche qui lui permet de régler des transactions en dollars pour des banques étrangères ou de réaliser des virements internationaux.

L'audit doit mener à une série de recommandations à ING Belgique. Il n'est pas encore sûr que le dossier ING Belgique passe par la commission sanction de la BNB.

La banque ne fait, elle, aucun commentaire sur l'enquête de la BNB.

L'enquête s'inscrit dans le cadre d'un exercice qui voit la Banque nationale passer au crible les systèmes de contrôle du secteur bancaire. D'après l'audit de la BNB, il apparaîtrait que la filiale belge d'ING n'a pas été suffisamment vigilante dans l'offre de services en tant que banque exécutante, tâche qui lui permet de régler des transactions en dollars pour des banques étrangères ou de réaliser des virements internationaux. L'audit doit mener à une série de recommandations à ING Belgique. Il n'est pas encore sûr que le dossier ING Belgique passe par la commission sanction de la BNB. La banque ne fait, elle, aucun commentaire sur l'enquête de la BNB.