La Banque mondiale accorde des prêts totalisant 950 millions de dollars à l'Argentine

02/11/18 à 09:58 - Mise à jour à 09:57

Source: Belga

La Banque mondiale a annoncé jeudi avoir approuvé deux prêts totalisant 950 millions de dollars pour aider l'Argentine "à faire face à ses difficultés économiques et renforcer la protection sociale des citoyens les plus vulnérables".

La Banque mondiale accorde des prêts totalisant 950 millions de dollars à l'Argentine

© Getty Images/iStockphoto

"Ce soutien à l'Argentine (...) arrive à un moment crucial pour notre pays et est une marque de confiance", a estimé le ministre des finances argentin Nicolas Dujovne, cité dans le communiqué de l'institution de Washington. Le premier prêt d'un montant de 500 millions de dollars doit soutenir les efforts des autorités argentines "à promouvoir une croissance partagée par le plus grand nombre".

"La direction a également approuvé un financement supplémentaire de 450 millions de dollars pour un projet de développement en faveur des enfants et des jeunes, dont le but est d'atteindre 250.000 enfants qui ne sont pas encore inclus dans des programmes d'allocations familiales".

"Eviter que les familles ne tombent dans la pauvreté"

"En ces temps difficiles, la Banque mondiale (...) est solidaire de l'Argentine, et en particulier des personnes les plus vulnérables", a déclaré Jorge Familiar, vice-président de la Banque mondiale pour la région Amérique Latine et les Caraïbes. "Ce financement aidera à protéger les familles qui sont le plus dans le besoin pour éviter qu'elles ne tombent dans la pauvreté", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient quelques jours après le feu vert officiel du conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer le programme d'aide à l'Argentine dont l'enjeu est de stabiliser la troisième économie d'Amérique latine. Le prêt accordé par le FMI en juin est passé de 50 milliards de dollars à 56,3 milliards. La crise monétaire survenue fin août et début septembre a accéléré la hausse des prix.

Depuis janvier, le peso s'est effondré de 50% face au dollar, stimulant l'inflation. La contraction du Produit intérieur brut devrait atteindre 2,6% cette année, "une importante révision à la baisse, en raison des turbulences sur les marchés financiers" du peso, selon les dernières prévisions du FMI. La récession devrait se poursuivre en 2019, avec une contraction du PIB de 1,6%.

Nos partenaires