Fin 2019, on comptait en Belgique 13,7 millions d'abonnements à des services bancaires en ligne. Mais la croissance des services bancaires mobiles est encore plus spectaculaire. Fin 2019, on dénombrait 8,1 millions d'abonnements à ces services. Au cours des cinq dernières années, le nombre d'abonnements supplémentaires a augmenté d'environ un million d'abonnements chaque année.

Febelfin constate que la crise sanitaire due au coronavirus et les mesures de confinement ont accéléré l'évolution vers la banque digitale. La fédération sectorielle remarque par exemple que la proportion de paiements par carte sans contact a doublé en quelques semaines.

Parallèlement, le recours aux services bancaires traditionnels est en baisse. Le nombre de retraits en espèces d'argent liquide ne cesse de diminuer ces dernières années. En 2019, les Belges ont effectué en moyenne 21 retraits d'argent pour un montant moyen de 152,9 euros.

Le nombre de distributeurs automatiques de billets suit l'évolution de la diminution des retraits et diminue depuis quelques années. L'an dernier, on en comptait 7.469 dans le pays. "En comparaison avec le reste de l'Europe, le nombre de distributeurs automatiques de billets en Belgique est proche de la moyenne", constate Febelfin.

Le nombre d'agences bancaires est lui aussi en diminution depuis des années. Le pays comptait encore 4.684 agences bancaires fin 2019. Malgré cette tendance, "la Belgique possède l'un des réseaux d'agences les plus denses d'Europe: avec 496 agences par million d'habitants, seules l'Espagne et la France en ont davantage", observe encore Febelfin.

Alors que la "digitalisation" croissante des services bancaires comporte le risque de créer une fracture numérique, Febelfin souhaite ne laisser personne sur le côté et rappelle l'existence de séances d'information accessibles à tout un chacun.

Fin 2019, on comptait en Belgique 13,7 millions d'abonnements à des services bancaires en ligne. Mais la croissance des services bancaires mobiles est encore plus spectaculaire. Fin 2019, on dénombrait 8,1 millions d'abonnements à ces services. Au cours des cinq dernières années, le nombre d'abonnements supplémentaires a augmenté d'environ un million d'abonnements chaque année. Febelfin constate que la crise sanitaire due au coronavirus et les mesures de confinement ont accéléré l'évolution vers la banque digitale. La fédération sectorielle remarque par exemple que la proportion de paiements par carte sans contact a doublé en quelques semaines. Parallèlement, le recours aux services bancaires traditionnels est en baisse. Le nombre de retraits en espèces d'argent liquide ne cesse de diminuer ces dernières années. En 2019, les Belges ont effectué en moyenne 21 retraits d'argent pour un montant moyen de 152,9 euros. Le nombre de distributeurs automatiques de billets suit l'évolution de la diminution des retraits et diminue depuis quelques années. L'an dernier, on en comptait 7.469 dans le pays. "En comparaison avec le reste de l'Europe, le nombre de distributeurs automatiques de billets en Belgique est proche de la moyenne", constate Febelfin. Le nombre d'agences bancaires est lui aussi en diminution depuis des années. Le pays comptait encore 4.684 agences bancaires fin 2019. Malgré cette tendance, "la Belgique possède l'un des réseaux d'agences les plus denses d'Europe: avec 496 agences par million d'habitants, seules l'Espagne et la France en ont davantage", observe encore Febelfin. Alors que la "digitalisation" croissante des services bancaires comporte le risque de créer une fracture numérique, Febelfin souhaite ne laisser personne sur le côté et rappelle l'existence de séances d'information accessibles à tout un chacun.