La BCE a annoncé jeudi un "vaste paquet" de décisions destinées à éviter une crise de financement en zone euro (rachat de dettes publique et privée supplémentaires; nouveau programme "temporaire" de prêts géants aux banques; mesures pour favoriser le crédit aux PME) mais, à la différence des autres grandes banques centrales, la BCE n'a pas touché à ses taux directeurs.

Le principal est déjà à zéro depuis mars 2016, et le taux frappant les dépôts laissés par les banques dans ses caisses a été laissé à -0,50%.

La BCE a annoncé jeudi un "vaste paquet" de décisions destinées à éviter une crise de financement en zone euro (rachat de dettes publique et privée supplémentaires; nouveau programme "temporaire" de prêts géants aux banques; mesures pour favoriser le crédit aux PME) mais, à la différence des autres grandes banques centrales, la BCE n'a pas touché à ses taux directeurs. Le principal est déjà à zéro depuis mars 2016, et le taux frappant les dépôts laissés par les banques dans ses caisses a été laissé à -0,50%.