Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,1028 dollar contre 1,1165 dollar vendredi vers 18H00 GMT.

La monnaie européenne baissait fortement face à la monnaie nippone, à 112,24 yens contre 114,08 yens vendredi soir. Le dollar aussi baissait face à la devise japonaise, à 101,78 yens contre 102,13 yens vendredi.

La livre britannique remontait face à la monnaie unique, à 82,36 pence pour un euro contre 81,40 pence vendredi soir.

La livre britannique continuait en revanche à baisser face au billet vert, à 1,3389 dollar pour une livre contre 1,3716 dollar vendredi soir.

Les analystes s'attendent à ce que la tendance reste baissière pour l'euro et la livre, au moins à moyen terme, et que la volatilité persiste, notamment en raison du poids que pourrait représenter une éventuelle baisse des taux directeur par la Banque d'Angleterre (BoE).

A la suite de la victoire du Brexit et de la dégringolade de la livre, la BoE a annoncé vendredi qu'elle se tenait prête à agir pour assurer la stabilité monétaire et financière du Royaume-Uni, surveillant de près l'évolution de la situation.

Aux États-Unis, de l'avis général les bouleversements à venir en Europe éloignent la perspective d'une prochaine hausse des taux qui rendrait le dollar plus rémunérateur.

"Il est important de garder à l'esprit qu'on n'en a pas fini avec les retombées du Brexit", a commenté dans une note Stephen Innes, courtier chez Oanda Asia Pacific.

Vers 06H00 GMT, la devise suisse grimpait face à l'euro, à 1,0753 franc pour un euro. La monnaie suisse perdait du terrain face au dollar, à 0,9751 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,6412 yuans pour un dollar contre 6,6218 yuans vendredi à 15H30 GMT.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,1028 dollar contre 1,1165 dollar vendredi vers 18H00 GMT. La monnaie européenne baissait fortement face à la monnaie nippone, à 112,24 yens contre 114,08 yens vendredi soir. Le dollar aussi baissait face à la devise japonaise, à 101,78 yens contre 102,13 yens vendredi. La livre britannique remontait face à la monnaie unique, à 82,36 pence pour un euro contre 81,40 pence vendredi soir. La livre britannique continuait en revanche à baisser face au billet vert, à 1,3389 dollar pour une livre contre 1,3716 dollar vendredi soir. Les analystes s'attendent à ce que la tendance reste baissière pour l'euro et la livre, au moins à moyen terme, et que la volatilité persiste, notamment en raison du poids que pourrait représenter une éventuelle baisse des taux directeur par la Banque d'Angleterre (BoE). A la suite de la victoire du Brexit et de la dégringolade de la livre, la BoE a annoncé vendredi qu'elle se tenait prête à agir pour assurer la stabilité monétaire et financière du Royaume-Uni, surveillant de près l'évolution de la situation. Aux États-Unis, de l'avis général les bouleversements à venir en Europe éloignent la perspective d'une prochaine hausse des taux qui rendrait le dollar plus rémunérateur. "Il est important de garder à l'esprit qu'on n'en a pas fini avec les retombées du Brexit", a commenté dans une note Stephen Innes, courtier chez Oanda Asia Pacific. Vers 06H00 GMT, la devise suisse grimpait face à l'euro, à 1,0753 franc pour un euro. La monnaie suisse perdait du terrain face au dollar, à 0,9751 franc pour un dollar. La devise chinoise valait 6,6412 yuans pour un dollar contre 6,6218 yuans vendredi à 15H30 GMT.