En soi, le phénomène n'a rien d'inquiétant puisque l'encours augmente chaque année. Le nombre d'emprunteurs défaillants a également augmenté mais moins vite que le crédit: 6,13 pc des emprunteurs peinaient à rembourser en 2009 contre 5,46 pc 5 ans plus tard. Mais la tendance repart à la hausse: le taux est passé à 5,5 pc depuis le début de l'année et le montant des prêts en retard est passé de 2,634 milliards d'euros à 2,991 milliards d'euros.

Les statistiques montrent une dégradation des emprunts hypothécaires. Le nombre de contrats hypothécaires défaillants a grimpé de 4,7 pc et l'arriéré des montants exigibles de 14,5 pc.
Ce sont par ailleurs les plus âgés qui ont vu leurs difficultés croître: en 2009, les plus de 45 ans détenaient 38,4 pc des contrats défaillants. A la fin de l'année, la proportion est passée à 40,8 pc.

En soi, le phénomène n'a rien d'inquiétant puisque l'encours augmente chaque année. Le nombre d'emprunteurs défaillants a également augmenté mais moins vite que le crédit: 6,13 pc des emprunteurs peinaient à rembourser en 2009 contre 5,46 pc 5 ans plus tard. Mais la tendance repart à la hausse: le taux est passé à 5,5 pc depuis le début de l'année et le montant des prêts en retard est passé de 2,634 milliards d'euros à 2,991 milliards d'euros. Les statistiques montrent une dégradation des emprunts hypothécaires. Le nombre de contrats hypothécaires défaillants a grimpé de 4,7 pc et l'arriéré des montants exigibles de 14,5 pc. Ce sont par ailleurs les plus âgés qui ont vu leurs difficultés croître: en 2009, les plus de 45 ans détenaient 38,4 pc des contrats défaillants. A la fin de l'année, la proportion est passée à 40,8 pc.