Dans un contexte de défis importants pour le secteur financier, confronté à la modification des habitudes de consommation, aux changements technologiques ou aux taux d'intérêts très bas, KBC s'est engagée à ne pas effectuer de licenciements pour des motifs d'ordre organisationnel, économique ou de restructuration.

Si des membres du personnel perdent tout de même leur poste, la banque s'engage à les replacer dans une fonction "adéquate", "dans la mesure où ils font preuve de flexibilité", précise le communiqué.

La CCT comprend par ailleurs une limite de 12,5% pour les crédit-temps. Des mesures pour les plus de 50 ans ainsi son également inscrites à la convention, tout comme un accompagnement des travailleurs en fin de carrière (baptisé programme Minerva).

Un cadre a été défini pour les "centres-conseils régionaux" qui pourront être accessibles de 8h à 22h en semaine et de 9h à 17h le samedi.

"KBC et les partenaires sociaux sont maintenant occupés à la mise en oeuvre pratique des accords de principe énoncés dans cette CCT", dit le communiqué.

Le syndicat libéral CSGLB ne se trouvait pas à la table des négociations. Il est exclu de la concertation sociale au sein du bancassureur KBC depuis qu'il s'est opposé à la proposition de travail du dimanche dans les centres de conseil régionaux. "Nous n'avons pas été conviés ce qui est injuste pour les gens qui ont voté pour nous", a réagi la secrétaire CGSLB Marine Lefevre.

Dans un contexte de défis importants pour le secteur financier, confronté à la modification des habitudes de consommation, aux changements technologiques ou aux taux d'intérêts très bas, KBC s'est engagée à ne pas effectuer de licenciements pour des motifs d'ordre organisationnel, économique ou de restructuration. Si des membres du personnel perdent tout de même leur poste, la banque s'engage à les replacer dans une fonction "adéquate", "dans la mesure où ils font preuve de flexibilité", précise le communiqué. La CCT comprend par ailleurs une limite de 12,5% pour les crédit-temps. Des mesures pour les plus de 50 ans ainsi son également inscrites à la convention, tout comme un accompagnement des travailleurs en fin de carrière (baptisé programme Minerva). Un cadre a été défini pour les "centres-conseils régionaux" qui pourront être accessibles de 8h à 22h en semaine et de 9h à 17h le samedi. "KBC et les partenaires sociaux sont maintenant occupés à la mise en oeuvre pratique des accords de principe énoncés dans cette CCT", dit le communiqué.Le syndicat libéral CSGLB ne se trouvait pas à la table des négociations. Il est exclu de la concertation sociale au sein du bancassureur KBC depuis qu'il s'est opposé à la proposition de travail du dimanche dans les centres de conseil régionaux. "Nous n'avons pas été conviés ce qui est injuste pour les gens qui ont voté pour nous", a réagi la secrétaire CGSLB Marine Lefevre.