La banque va en outre cesser pratiquement toute activité dans le négoce d'actions. Pour nettoyer ses comptes, Deutsche Bank a aussi annoncé dimanche la création d'une structure de défaisance, une "bad bank", pour y loger 74 milliards d'actifs jugés risqués, en particulier des dérivés d'échéance longue, produits financiers très spéculatifs.