Mario Draghi a quitté la présidence de la Banque centrale européenne et c'est l'heure des bilans. Au crédit du banquier italien, il y a le sauvetage de l'euro. Mario Draghi a en effet arrêté net la spéculation sur une désarticulation de l'Union monétaire en affirmant, en juillet 2012, que la BCE ferait tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de la monnaie unique. Mais Mario Draghi est aussi la cible, ces derniers temps, de commentaires moins amènes. Car la poursuite d'une politique monétaire ultra-accommodante a enfoncé l'économie européenne plus avant dans le bourbier des taux d'intérêts négatifs.
...