Le Sénat et la Chambre des députés italiens ont voté en faveur de cette demande formulée par le gouvernement italien, et qui nécessitait l'approbation parlementaire en raison de son impact sur le déficit. Cette intervention de précaution en faveur des banques renforcera "la capacité du système à se consolider et à se développer", a assuré le ministre des Finances Pier Carlo Padoan lors d'une intervention devant la Chambre des députés.

Le vote a eu lieu alors que la BMPS suscitait mercredi de nombreuses interrogations, peu avant la clôture d'une opération de recapitalisation au résultat incertain.

Le titre de la banque Monte dei Paschi di Siena (BMPS), plus ancienne banque de la planète, a perdu plus de 18% mercredi matin à la Bourse de Milan, où sa cotation a été plusieurs fois interrompue, avant de se reprendre. Le titre ne perdait plus que 8,20% à 17,02 euros peu avant 15H00 (14H00 GMT).