Alors que les inondations sans précédent de la mi-juillet ont fait des milliers de victimes, "souvent démunies face aux démarches à effectuer pour faire valoir leurs droits en matière d'assurance", le SPF Économie rappelle, mercredi, dans un communiqué, une série de conseils à l'adresse des sinistrés.

L'administration les invite, tout d'abord, à déclarer leur sinistre le plus vite possible à leur assureur contre l'incendie car c'est lui qui les indemnisera. L'assureur ouvrira un dossier de sinistre et se rendra lui-même sur place pour apporter de l'aide ou enverra le cas échéant un expert.

Les victimes des inondations sont également invitées à demander conseil et assistance à leur intermédiaire d'assurances afin de constituer leur dossier, principalement afin de fournir la preuve du sinistre. "Vous êtes tenu de prendre toutes les mesures raisonnables pour prévenir et atténuer les conséquences du sinistre", rappelle le SPF Économie.

"Toute assurance incendie indemnise les dommages matériels causés notamment par les inondations. Vérifiez dans votre contrat l'étendue de la couverture: les assureurs proposent généralement des extensions de garantie. Vérifiez aussi si vous ne bénéficiez pas d'une couverture d'assistance. Dans ce cas, des corps de métiers professionnels seront dépêchés sur les lieux", conseille encore l'administration.

En cas de difficultés avec l'assureur, "n'hésitez pas à contacter votre intermédiaire d'assurance, le service plaintes de votre assureur et, le cas échéant, l'Ombudsman des assurances", recommande-t-on encore. Enfin, pour les sinistrés qui ne sont pas assurés, il est conseillé de vérifier auprès du Fonds des calamités si une intervention financière est possible.

Alors que les inondations sans précédent de la mi-juillet ont fait des milliers de victimes, "souvent démunies face aux démarches à effectuer pour faire valoir leurs droits en matière d'assurance", le SPF Économie rappelle, mercredi, dans un communiqué, une série de conseils à l'adresse des sinistrés. L'administration les invite, tout d'abord, à déclarer leur sinistre le plus vite possible à leur assureur contre l'incendie car c'est lui qui les indemnisera. L'assureur ouvrira un dossier de sinistre et se rendra lui-même sur place pour apporter de l'aide ou enverra le cas échéant un expert. Les victimes des inondations sont également invitées à demander conseil et assistance à leur intermédiaire d'assurances afin de constituer leur dossier, principalement afin de fournir la preuve du sinistre. "Vous êtes tenu de prendre toutes les mesures raisonnables pour prévenir et atténuer les conséquences du sinistre", rappelle le SPF Économie. "Toute assurance incendie indemnise les dommages matériels causés notamment par les inondations. Vérifiez dans votre contrat l'étendue de la couverture: les assureurs proposent généralement des extensions de garantie. Vérifiez aussi si vous ne bénéficiez pas d'une couverture d'assistance. Dans ce cas, des corps de métiers professionnels seront dépêchés sur les lieux", conseille encore l'administration. En cas de difficultés avec l'assureur, "n'hésitez pas à contacter votre intermédiaire d'assurance, le service plaintes de votre assureur et, le cas échéant, l'Ombudsman des assurances", recommande-t-on encore. Enfin, pour les sinistrés qui ne sont pas assurés, il est conseillé de vérifier auprès du Fonds des calamités si une intervention financière est possible.