Sur les 35 départs prévus, 12 concerneraient ING à Amsterdam, selon un porte-parole de la banque. Ces pertes d'emploi sont la conséquence d'une organisation différente de l'équipe qui vend des produits financiers aux entreprises et investisseurs institutionnels. Les activités à Londres font également l'objet d'une simplification.

C'est la deuxième réorganisation en peu de temps au sein de ce département d'ING après 2017. La banque avait alors centralisé des activités à Londres, au détriment d'Amsterdam et Bruxelles, dans le cadre d'un effort d'économies de 200 millions d'euros par an.

Un porte-parole d'ING parle dans Het Financieele Dagblad de "conditions de marché difficiles".