Indosuez, le nom nous est familier. Dans les années 1980-1990, Indosuez, la filiale bancaire de la holding française Suez, était une des plus grandes banques d'affaires et d'ingénierie patrimoniale d'Europe. L'ancrage français en Belgique était solide.
...

Indosuez, le nom nous est familier. Dans les années 1980-1990, Indosuez, la filiale bancaire de la holding française Suez, était une des plus grandes banques d'affaires et d'ingénierie patrimoniale d'Europe. L'ancrage français en Belgique était solide. Mais lorsque Suez a cédé son activité bancaire au Crédit Agricole en 1996, la Banque Indosuez Belgique est entrée dans le giron de ce qui s'appelait à l'époque Cera Banque (qui a ensuite fusionné avec Kredietbank pour former la KBC). Dans les années qui ont suivi, le nom d'Indosuez est passé au second plan. En tant que banque privée pour clients nantis et filiale du Crédit Agricole, l'institution a fonctionné dans l'ombre pendant plusieurs années en Belgique. Il y a du changement dans l'air. Ces dernières années, le Crédit Agricole a réuni ses activités bancaires mondiales pour clients fortunés au sein d'un seul et même groupe, et ressuscité le nom d'Indosuez. Indosuez Wealth Management compte 29 filiales dans 14 pays, 2.800 collaborateurs et un patrimoine en gestion frisant les 110 milliards d'euros. Sur les 4 milliards d'euros de bénéfices réalisés par le groupe Crédit Agricole en 2015, 100 millions d'euros environ proviennent d'Indosuez. Le Crédit Agricole entend investir au cours des prochaines années dans le développement de sa branche private banking. " Selon nos prévisions, les grosses fortunes devraient continuer à grossir. Autrement dit, la demande de gestion de patrimoine augmente dans le monde entier. Indosuez est représentée par des banques aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Europe, au Proche-Orient et en Asie, explique Baudouin de Marnix, à la tête de l'entité belge. Nous prônons une approche internationale nous permettant de répondre à la demande des clients désireux de s'impliquer dans la gestion et de diversifier leurs investissements sur les différents marchés. " Indosuez s'est clairement positionnée. L'institution vise le segment supérieur du marché, à savoir les clients très fortunés. Les clients dont la fortune est estimée entre 1 et 20 millions d'euros représentent 45 milliards d'euros d'actif en gestion, ceux dont la fortune dépasse les 20 millions d'euros représentent chez Indosuez 40 milliards d'euros d'actifs en gestion. " Nous nous profilons davantage comme wealth manager que comme private banker, déclare Baudouin de Marnix. Nos conseillers sont assistés de 350 experts qui collaborent au niveau international. Nous proposons des produits et des services nettement plus sophistiqués que les autres gestionnaires de patrimoine. Cela va de la structuration du patrimoine aux financements complexes en passant par le corporate finance et le private equity. Comme nous faisons partie du Crédit Agricole, nous pouvons en outre faire appel au savoir-faire du groupe en matière d'investment banking et de gestion de fonds. " En tant que banque internationale pour clients fortunés, Indosuez soigne tout particulièrement sa réputation. " En 2010, nous nous sommes complètement retirés des paradis fiscaux, assure Baudouin de Marnix. Nous avons également mis un terme à la création et à la gestion de constructions offshore. Nous exigeons de chaque client un certificat fiscal attestant l'origine de son patrimoine. Nous évitons les pays ne pratiquant pas l'échange automatique d'informations. Cela nous a coûté 15 milliards d'euros d'actifs en gestion ces dernières années mais nous disposons en contrepartie d'un solide système de compliance, de gestion des risques et de prévention de fraude. " En Europe, Indosuez Wealth Management est actif en France, à Monaco, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Espagne et en Italie. Le plan stratégique Shaping Indosuez 2020 connaît une forte croissance en Belgique, en Espagne et en Italie, trois pays où l'économie d'échelle du groupe laissait à désirer. " Indosuez a approuvé un ambitieux projet de croissance qui table sur la croissance interne et externe, détaille le directeur général. La Belgique est une des priorités. Nous investissons dans la croissance interne en recrutant. Nous sommes passés de 30 à 40 collaborateurs en l'espace de deux ans. Nous cherchons à renforcer notre notoriété en Flandre surtout, où se niche notre groupe-cible de clients fortunés : entrepreneurs, grandes familles, etc. " Indosuez Wealth Management est doublement représentée dans notre pays, à Bruxelles et à Anvers. Soixante pour cent des clients sont de nationalité belge, 40 % résident en Belgique mais sont de nationalité différente. On trouve parmi eux de nombreux Français installés dans notre plat pays. L'agence bruxelloise dispose d'un " desk français " au service de ce public-cible spécifique. " L'agence d'Anvers sera prochainement agrandie pour mieux desservir le nord du pays ", annonce Baudouin de Marnix. Si le succès est au rendez-vous, une nouvelle agence en Flandre n'est pas exclue mais rien de concret n'est encore prévu. Outre la croissance interne, Indosuez entend également réaliser des acquisitions dans notre pays. " Nous avions 1,5 milliard d'actif en gestion en Belgique il y a trois ans, 2 milliards d'euros aujourd'hui, explique encore le directeur général. Nous avons l'intention de doubler ce chiffre à 4 milliards d'euros d'ici à 2020. La croissance organique seule ne suffit pas. Notre actionnaire dispose des moyens pour atteindre cet objectif par le biais de la croissance externe si des opportunités se présentent. " Comme le souligne Baudouin de Marnix, le marché de la gestion de patrimoine est en pleine mutation depuis quelques années. " En 2016, pas moins de 124 fusions et reprises ont été enregistrées dans le monde de la gestion de patrimoine, un record, précise-t-il. De plus en plus d'acteurs réfléchissent à leur avenir. Le comportement des clients change, la réglementation se durcit, la numérisation met le modèle commercial classique sous pression. Aussi certaines banques décident-elles de se retirer de la gestion de patrimoine, d'autres au contraire font le choix de développer cette activité. C'est le cas du Crédit Agricole. " En Europe, la consolidation s'observe principalement en Suisse mais aussi au Luxembourg et au Royaume-Uni. Indosuez a joué un rôle actif dans ce processus à Monaco où le groupe a conclu l'an dernier un accord relatif à la reprise des portefeuilles de clients de HSBC Private Bank. Indosuez a ainsi consolidé sa position de premier acteur bancaire dans la principauté. " D'après nos projections, le processus de consolidation devrait se poursuivre dans les années à venir, y compris en Belgique, confie encore Baudouin de Marnix. Les choses ont déjà pas mal changé ces dernières années. Songez à la fusion de Degroof et Petercam, à la reprise d'UBS Belgique et de Capfi par Puilaetco Dewaay et Delen respectivement. Je prédis encore plus de reprises au cours des prochaines années. A nous de saisir l'opportunité qui se présentera en Belgique si elle correspond à notre profil. " Par Patrick Claerhout.