La reprise d'Axa Banque était écrite dans les astres. Il y a quelques années, la compagnie d'assurances française tentait déjà de monnayer sa filiale bancaire belge. Ce qui a échoué à l'époque a réussi cette fois-ci. La situation a changé. Les taux d'intérêt bas bouleversent le monde bancaire. Les petites banques voient leur marge d'intérêt s'éroder et doivent repenser leur str...

La reprise d'Axa Banque était écrite dans les astres. Il y a quelques années, la compagnie d'assurances française tentait déjà de monnayer sa filiale bancaire belge. Ce qui a échoué à l'époque a réussi cette fois-ci. La situation a changé. Les taux d'intérêt bas bouleversent le monde bancaire. Les petites banques voient leur marge d'intérêt s'éroder et doivent repenser leur stratégie. Chez Crelan, ils ont compris que la reprise d'AXA Banque était l'occasion de réaliser des économies d'échelle, d'améliorer l'efficacité et d'accroître la rentabilité.Mais Crelan est une banque coopérative, une banque sans actionnaire fort qui peut délier les cordons de la bourse pour financer une acquisition. Elle avait donc besoin d'aide. Et cette aide, c'est le vendeur lui-même qui lui a apportée. AXA était prête à céder ses activités bancaires pour la moitié de leur valeur comptable. En soi, ce n'est pas surprenant. Cela correspond à la valeur de marché de la plupart des banques cotées en Bourse en Europe. Mais AXA s'est également montrée disposée à payer 80 millions pour le transfert de Crelan Insurance et 90 millions pour une participation minoritaire dans la nouvelle banque issue de la fusion.Crelan se sert à nouveau de l'important outil de financement qui lui a permis dans le passé de reprendre Centea et le Crédit agricole. Avec le rachat d'Axa Banque, elle attire 800.000 nouveaux clients. Tous des coopérateurs potentiels. Dès l'année prochaine, ceux-ci recevront une proposition d'achat de parts coopératives de leur nouvelle banque pour un montant maximum de 5.000 euros. Ces actions offrent au client un rendement de dividende attrayant de 3% et un certain nombre d'avantages commerciaux en période de taux d'intérêt difficile. De cette manière, Crelan fait payer aux clients d'AXA Banque la reprise de leur propre banque. Ils sont malins chez Crelan.Traduction : virginie·dupont·sprl