Les deux ex-filiales de LGT en sont quittes pour une amende de 46,35 millions d'euros et "environ 45 collaborateurs" de ces sociétés ont accepté de payer 3,65 millions d'euros supplémentaires à l'Etat allemand, a déclaré à l'AFP Bernd Bieniossek, procureur général du parquet de Bochum.

Le parquet de Bochum avait ouvert ses enquêtes fin 2007 après des vols de données de clients de LGT tombées dans les mains de la justice allemande, faisant éclater un vaste scandale de fraude fiscale dans le pays.

Une enquête similaire est toujours en cours au parquet de Düsseldorf contre des collaborateurs de Credit Suisse, soupçonnés d'avoir aidé des clients à frauder le fisc allemand. L'affaire, déclenchée par un CD de données volées acheté par les autorités allemandes, a provoqué des remous diplomatiques entre l'Allemagne et la Suisse.

Trends.be, avec Belga

Les deux ex-filiales de LGT en sont quittes pour une amende de 46,35 millions d'euros et "environ 45 collaborateurs" de ces sociétés ont accepté de payer 3,65 millions d'euros supplémentaires à l'Etat allemand, a déclaré à l'AFP Bernd Bieniossek, procureur général du parquet de Bochum.Le parquet de Bochum avait ouvert ses enquêtes fin 2007 après des vols de données de clients de LGT tombées dans les mains de la justice allemande, faisant éclater un vaste scandale de fraude fiscale dans le pays.Une enquête similaire est toujours en cours au parquet de Düsseldorf contre des collaborateurs de Credit Suisse, soupçonnés d'avoir aidé des clients à frauder le fisc allemand. L'affaire, déclenchée par un CD de données volées acheté par les autorités allemandes, a provoqué des remous diplomatiques entre l'Allemagne et la Suisse.Trends.be, avec Belga