En 2004, un habitant de Flandre occidentale avait vendu son entreprise et s'était rendu à la banque pour y recevoir des conseils d'investissements sûrs. Le client avait constaté par la suite que l'ancienne Fortis Bank avait ignoré les prescriptions légales. Ces prescriptions prévoient notamment un accord écrit pour la gestion de fortune.

Le client avait par ailleurs opté pour un profil d'investissement défensif et ne voulait pas prendre de risques importants mais la banque n'avait pas tenu compte de cette recommandation. "Une grande partie du capital a fondu comme neige au soleil. Comme aucun règlement à l'amiable n'a pu être obtenu, mon client a décidé d'aller devant le tribunal", explique Geert Lenssens, avocat du client lésé.

Le tribunal a estimé que Fortis avait agi illégalement et que l'accord sur le conseil d'investissement était nul. La banque doit en principe rembourser la totalité du capital. Le calcul du capital, des intérêts et des coûts doit être présenté lors de la prochaine audience du tribunal en janvier.

En 2004, un habitant de Flandre occidentale avait vendu son entreprise et s'était rendu à la banque pour y recevoir des conseils d'investissements sûrs. Le client avait constaté par la suite que l'ancienne Fortis Bank avait ignoré les prescriptions légales. Ces prescriptions prévoient notamment un accord écrit pour la gestion de fortune. Le client avait par ailleurs opté pour un profil d'investissement défensif et ne voulait pas prendre de risques importants mais la banque n'avait pas tenu compte de cette recommandation. "Une grande partie du capital a fondu comme neige au soleil. Comme aucun règlement à l'amiable n'a pu être obtenu, mon client a décidé d'aller devant le tribunal", explique Geert Lenssens, avocat du client lésé. Le tribunal a estimé que Fortis avait agi illégalement et que l'accord sur le conseil d'investissement était nul. La banque doit en principe rembourser la totalité du capital. Le calcul du capital, des intérêts et des coûts doit être présenté lors de la prochaine audience du tribunal en janvier.