"Je suis absolument d'avis que nous devons à l'avenir effectuer des tests de résistance régulièrement", a indiqué le commissaire français.

De tels tests, qui examinent la solidité du bilan des banques en les soumettant à divers scénarios de crise, ont pour le moment été menés une seule fois sur les établissements européens, au mois d'août. "Nous aurons besoin d'autres tests", assure M. Barnier.

M. Barnier, dont les services préparent actuellement une série de dispositions pour renforcer le contrôle et l'encadrement du secteur financier en Europe, a jugé que ces initiatives ne menaçaient pas la compétitivité des banques européennes par rapport à leurs consoeurs américaines. "Les Américains avancent aussi à grands pas avec leur régulation du marché financier", a-t-il déclaré, "globalement en ce moment nous avançons à peu près au même rythme".

La Commission européenne veut notamment lutter contre certaines pratiques de ventes à découvert à nu, a répété le commissaire européen.

Trends.be, avec Belga

"Je suis absolument d'avis que nous devons à l'avenir effectuer des tests de résistance régulièrement", a indiqué le commissaire français. De tels tests, qui examinent la solidité du bilan des banques en les soumettant à divers scénarios de crise, ont pour le moment été menés une seule fois sur les établissements européens, au mois d'août. "Nous aurons besoin d'autres tests", assure M. Barnier. M. Barnier, dont les services préparent actuellement une série de dispositions pour renforcer le contrôle et l'encadrement du secteur financier en Europe, a jugé que ces initiatives ne menaçaient pas la compétitivité des banques européennes par rapport à leurs consoeurs américaines. "Les Américains avancent aussi à grands pas avec leur régulation du marché financier", a-t-il déclaré, "globalement en ce moment nous avançons à peu près au même rythme". La Commission européenne veut notamment lutter contre certaines pratiques de ventes à découvert à nu, a répété le commissaire européen.Trends.be, avec Belga