"Il y a une semaine, le président du Conseil d'administration Jean-Luc Dehaene nous disait encore que tout était sous contrôle", a-t-il dit devant les militants des FDF réunis en congrès à Auderghem, pour la première fois depuis leur départ du MR.

Bernard Clerfayt a précisé que son parti souhaitait le maintien d'une Dexia belge dans l'intérêt des épargnants mais aussi des investissements des pouvoirs locaux. "Mais je demande que l'on remplace tous les administrateurs belges qui ont failli à leur mission. Quand je me souviens que l'on disait en 2008 qu'il faudrait taxer les traders à 100 %, je me demande s'il ne faudrait pas faire la même chose vis-a-vis des administrateurs", a-t-il encore commenté.

Trends.be, avec Belga

"Il y a une semaine, le président du Conseil d'administration Jean-Luc Dehaene nous disait encore que tout était sous contrôle", a-t-il dit devant les militants des FDF réunis en congrès à Auderghem, pour la première fois depuis leur départ du MR. Bernard Clerfayt a précisé que son parti souhaitait le maintien d'une Dexia belge dans l'intérêt des épargnants mais aussi des investissements des pouvoirs locaux. "Mais je demande que l'on remplace tous les administrateurs belges qui ont failli à leur mission. Quand je me souviens que l'on disait en 2008 qu'il faudrait taxer les traders à 100 %, je me demande s'il ne faudrait pas faire la même chose vis-a-vis des administrateurs", a-t-il encore commenté. Trends.be, avec Belga