Les projets d'extension des garanties de l'État au-delà de 2021 sont connus depuis un certain temps. L'arrangement est définitif, maintenant que l'État belge a publié pour la dernière fois les textes juridiques nécessaires.

Les garanties actuelles arrivent à échéance à la fin de l'année. Via ce mécanisme, la Belgique, la France et le Luxembourg se portent garants pour un montant de 85 milliards d'euros.

Dans le nouveau régime, cette garantie sera 75 milliards d'euros, et le Luxembourg n'y participe plus. En effet, Dexia n'y a plus d'activités depuis la cession de sa filiale luxembourgeoise. Le plus grand risque est pour la Belgique, qui est responsable de 53% de la nouvelle garantie, soit 39,75 milliards d'euros. Paris s'occupe des 47% restants.

Ces garanties de l'État sont un héritage de la période de crise bancaire, lorsque la banque a fait faillite. Le gouvernement Leterme de l'époque avait nationalisé la branche bancaire belge, l'actuel Belfius. Dexia est devenue une banque résiduelle, ce qui réduit son bilan. Fin 2020, ce solde s'élevait encore à plus de 114 milliards d'euros.

Les projets d'extension des garanties de l'État au-delà de 2021 sont connus depuis un certain temps. L'arrangement est définitif, maintenant que l'État belge a publié pour la dernière fois les textes juridiques nécessaires. Les garanties actuelles arrivent à échéance à la fin de l'année. Via ce mécanisme, la Belgique, la France et le Luxembourg se portent garants pour un montant de 85 milliards d'euros. Dans le nouveau régime, cette garantie sera 75 milliards d'euros, et le Luxembourg n'y participe plus. En effet, Dexia n'y a plus d'activités depuis la cession de sa filiale luxembourgeoise. Le plus grand risque est pour la Belgique, qui est responsable de 53% de la nouvelle garantie, soit 39,75 milliards d'euros. Paris s'occupe des 47% restants. Ces garanties de l'État sont un héritage de la période de crise bancaire, lorsque la banque a fait faillite. Le gouvernement Leterme de l'époque avait nationalisé la branche bancaire belge, l'actuel Belfius. Dexia est devenue une banque résiduelle, ce qui réduit son bilan. Fin 2020, ce solde s'élevait encore à plus de 114 milliards d'euros.