Dexia a porté plainte lundi devant un tribunal new-yorkais, en compagnie d'une dizaine d'investisseurs institutionnels, contre Countrywide, filiale de Bank of America. Les investisseurs accusent Countrywide de les avoir trompés dans le cadre d'investissements dans l'immobilier américain.

Selon De Tijd et L'Echo, Dexia réclamerait des dommages et intérêts. Le groupe franco-belge n'a pas souhaité faire de commentaires.

Les investisseurs institutionnels ont acquis auprès de Countrywide, entre 2005 et 2007, pour des centaines de millions de dollars de produits d'investissements de type MBS (mortgage-backed securities). Les investisseurs étaient à la recherche d'investissements à caractère défensif et se seraient basés sur les prospectus de Countrywide, qui sont apparus incorrects a posteriori, accusent-ils.

La plainte vise 20 parties, parmi lesquelles Countrywide Home Loans INC, mais aussi Bank of America et Angelo Mozilo, ex-CEO de Countrywide.

Trends.be, avec Belga

Dexia a porté plainte lundi devant un tribunal new-yorkais, en compagnie d'une dizaine d'investisseurs institutionnels, contre Countrywide, filiale de Bank of America. Les investisseurs accusent Countrywide de les avoir trompés dans le cadre d'investissements dans l'immobilier américain.Selon De Tijd et L'Echo, Dexia réclamerait des dommages et intérêts. Le groupe franco-belge n'a pas souhaité faire de commentaires.Les investisseurs institutionnels ont acquis auprès de Countrywide, entre 2005 et 2007, pour des centaines de millions de dollars de produits d'investissements de type MBS (mortgage-backed securities). Les investisseurs étaient à la recherche d'investissements à caractère défensif et se seraient basés sur les prospectus de Countrywide, qui sont apparus incorrects a posteriori, accusent-ils.La plainte vise 20 parties, parmi lesquelles Countrywide Home Loans INC, mais aussi Bank of America et Angelo Mozilo, ex-CEO de Countrywide.Trends.be, avec Belga