Les coopérateurs exigent que tant la banque que le réseau Beweging.net, qui a succédé à l'ACW, assument leurs responsabilités dans le dossier Arco, la coopérative financière du Mouvement ouvrier chrétien entraînée dans la débâcle de Dexia.

Ils dénoncent également les incertitudes qui pèsent sur l'affaire. "Où en est-on dans la liquidation? Quelle contribution fournit Belfius?

Et qu'en est-il des promesses de l'accord de gouvernement? Si les épargnants ne reçoivent que 40 pc de leurs investissements, ce n'est pas assez", a pointé Joost van Elsuwé, le président de l'Actieteam.

Belfius n'a pas souhaité commenter l'action menée ce vendredi, renvoyant la balle au gouvernement qui a les clés du dossier entre les mains.

Les coopérateurs exigent que tant la banque que le réseau Beweging.net, qui a succédé à l'ACW, assument leurs responsabilités dans le dossier Arco, la coopérative financière du Mouvement ouvrier chrétien entraînée dans la débâcle de Dexia. Ils dénoncent également les incertitudes qui pèsent sur l'affaire. "Où en est-on dans la liquidation? Quelle contribution fournit Belfius? Et qu'en est-il des promesses de l'accord de gouvernement? Si les épargnants ne reçoivent que 40 pc de leurs investissements, ce n'est pas assez", a pointé Joost van Elsuwé, le président de l'Actieteam. Belfius n'a pas souhaité commenter l'action menée ce vendredi, renvoyant la balle au gouvernement qui a les clés du dossier entre les mains.