Après la dégringolade des cours boursiers due aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus, les prix soudainement bradés de certaines actions semblent avoir séduit des particuliers en quête de bonnes affaires.

Chez BinckBank, le nombre d'ouvertures de comptes dédiés aux investissements en bourse a été multiplié par trois en mars, par rapport à la moyenne mensuelle. Chez Bolero, le nombre de nouveaux comptes enregistrés le mois dernier dépasse de 700% celui de mars 2019. D'autres courtiers constatent également une forte hausse des inscriptions, sans dévoiler leurs chiffres.

L'appétit pour les actions de ces nouveaux venus en bourse a contribué à faire grimper le nombre de transactions. Si les Belges reviennent vers la bourse, c'est principalement pour acheter des actions, notent encore les courtiers interrogés par le quotidien.

Après la dégringolade des cours boursiers due aux conséquences économiques de la pandémie de coronavirus, les prix soudainement bradés de certaines actions semblent avoir séduit des particuliers en quête de bonnes affaires. Chez BinckBank, le nombre d'ouvertures de comptes dédiés aux investissements en bourse a été multiplié par trois en mars, par rapport à la moyenne mensuelle. Chez Bolero, le nombre de nouveaux comptes enregistrés le mois dernier dépasse de 700% celui de mars 2019. D'autres courtiers constatent également une forte hausse des inscriptions, sans dévoiler leurs chiffres. L'appétit pour les actions de ces nouveaux venus en bourse a contribué à faire grimper le nombre de transactions. Si les Belges reviennent vers la bourse, c'est principalement pour acheter des actions, notent encore les courtiers interrogés par le quotidien.