"Le nombre que nous avons à l'esprit pour 2014, peut être obtenu sans procéder à des licenciements supplémentaires", a indiqué Ilse De Muyer, porte-parole d'ING Belgique. "Quelque 600 personnes minimum quittent naturellement la banque chaque année. Nous devons donc continuer à engager pour garantir le bon fonctionnement de la banque."

Fin octobre, ING comptabilisait 2,21 millions de clients en Belgique, soit presque 100.000 de plus qu'au début de l'année 2011. ING a également été la seule grande institution bancaire à augmenter les rendements de ses comptes d'épargne l'année dernière.

La banque veut encore davantage réduire ses coûts, notamment en simplifiant sa gamme de produits, en améliorant ses processus opérationnels et en investissant dans l'informatique.

Le groupe néerlandais a également indiqué qu'aucun dividende ne serait versé tant que les aides publiques apportées à la banque n'auront pas été remboursées.

Trends.be, avec Belga.

"Le nombre que nous avons à l'esprit pour 2014, peut être obtenu sans procéder à des licenciements supplémentaires", a indiqué Ilse De Muyer, porte-parole d'ING Belgique. "Quelque 600 personnes minimum quittent naturellement la banque chaque année. Nous devons donc continuer à engager pour garantir le bon fonctionnement de la banque." Fin octobre, ING comptabilisait 2,21 millions de clients en Belgique, soit presque 100.000 de plus qu'au début de l'année 2011. ING a également été la seule grande institution bancaire à augmenter les rendements de ses comptes d'épargne l'année dernière. La banque veut encore davantage réduire ses coûts, notamment en simplifiant sa gamme de produits, en améliorant ses processus opérationnels et en investissant dans l'informatique. Le groupe néerlandais a également indiqué qu'aucun dividende ne serait versé tant que les aides publiques apportées à la banque n'auront pas été remboursées. Trends.be, avec Belga.