Parmi ces cinq candidats, la ministre des Finances espagnole Nadia Calvino, son homologue portugais Mario Centeno, également président de l'Eurogroupe, son prédécesseur à la tête des ministres des Finances de la zone euro, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, l'actuel numéro 2 de la Banque mondiale, la Bulgare Kristalina Georgieva et le gouverneur de la banque de Finlande Olli Rehn, selon le ministère.

Le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a été chargé par ses homologues européens de mener les consultations pour proposer un candidat européen unique à la nomination de la direction du FMI.

Il a appelé cette semaine l'ensemble des ministres des Finances européens, certains plusieurs fois, y compris le nouveau chancelier de l'échiquier britannique, selon Bercy.

"M. Le Maire est resté en contact étroit avec [son homologue allemand] Olaf Scholz et a bien évidement tenu informé le président de la République des différents échanges", a-t-on indiqué au ministère.

"Sur la base de ces consultations intenses a émergé un consensus clair: avoir un candidat européen unique avec une grande expérience internationale et les compétences techniques avérées", des critères pour lesquels ces cinq noms se dégagent.

"Un consensus s'est également dégagé pour envisager un changement de règle sur la limite d'âge, mais aucune décision n'est prise à ce stade. D'où l'ouverture du débat au conseil d'administration du FMI", a-t-on ajouté.

Au moment de sa nomination, le directeur général doit être âgé de moins de 65 ans, ce qui exclut théoriquement Mme Georgieva, née le 13 août 1953.

M. Le Maire souhaite désormais ouvrir une deuxième phase de consultations. A ce titre, il a écrit à tous ses homologues européens pour leur présenter les conclusions de la première phase des discussions. Il a également demandé à ses partenaires de lui faire part de leur préférence parmi les cinq noms.

Les candidats à la succession de Mme Lagarde pourront se déclarer à partir de lundi et ce jusqu'au 6 septembre, a annoncé l'institution précisant qu'elle choisirait son nouveau directeur général d'ici le 4 octobre.