Les banquiers privés seront-ils bientôt remplacés par des robots ? De plus en plus nombreuses sont les start-up technologiques qui défient la gestion de fortune traditionnelle. A travers des plateformes digitales, elles offrent des prix réduits, une interaction conviviale et une gestion basée sur ce que l'on appelle des robo-advisors (littéralement robots-conseillers). Le business est en plein essor. Selon certaines estimations, ces robots-conseillers pourraient gérer 5,6 % du total des actifs en 2020, soit 10 fois plus qu'aujourd'hui.
...