"Certains nous ont contacté à diverses occasions pour parler de leur plan de déménagement", précise Danièle Nouy, responsable de la supervision des banques à la BCE. Une vingtaine d'institutions ont déjà demandé une licence pour l'eurozone.

Selon le droit européen, une banque qui souhaite proposer ses services au sein de l'Union européenne, comme des comptes d'épargne ou de crédit, doit disposer d'une filiale indépendante au sein de l'Union. Elles sont donc nombreuses à devoir se réorganiser pour faire face au départ de la Grande-Bretagne de l'UE.

Bruxelles, Paris, Francfort, Dublin et Amsterdam sont les principales candidates à l'accueil de ces activités financières.