Plus l'incertitude sur le résultat final des négociations durera, plus les conséquences seront grandes, a averti Mario Draghi lundi dans le cadre d'une audition au Parlement européen.

Mario Draghi ne souhaite pas que les négociateurs de l'UE fassent des concessions quant aux conditions d'accès au marché unique européen. Les règles doivent être les mêmes pour tous les participants, selon le président de la BCE. "Indépendamment de la nature de la relation qui naîtra entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne, il est particulièrement important que l'intégrité du marché unique soit respectée".

Les partisans du Brexit entendent voir la Grande-Bretagne conserver son accès au marché commun, tout en restreignant l'arrivée de travailleurs venant de l'UE. Du côté des dirigeants européens, on maintient toutefois que les quatre libertés fondamentales, que sont la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux, sont indissociables du marché unique.