"Bod Diamond a décidé volontairement de renoncer à toute rémunération ou bonus différés auxquels il aurait normalement eu droit", a déclaré Marcus Agius, le président du conseil d'administration de la banque, lors d'une audition devant des députés. Il a précisé que la somme pourrait représenter un montant maximal de 20 millions de livres.

Le scandale a éclaté mercredi 27 juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à

des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans une affaire de manipulation du taux interbancaire britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009.

L'affaire a coûté sa place à Bob Diamond qui a démissionné en

raison du scandale.

"Bod Diamond a décidé volontairement de renoncer à toute rémunération ou bonus différés auxquels il aurait normalement eu droit", a déclaré Marcus Agius, le président du conseil d'administration de la banque, lors d'une audition devant des députés. Il a précisé que la somme pourrait représenter un montant maximal de 20 millions de livres. Le scandale a éclaté mercredi 27 juin, lorsque Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain dans une affaire de manipulation du taux interbancaire britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009. L'affaire a coûté sa place à Bob Diamond qui a démissionné en raison du scandale.