BNP Paribas revoit ses objectifs 2020 à la baisse

06/02/19 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Belga

Le groupe bancaire français BNP Paribas a fait état mercredi d'un recul de ses bénéfices en 2018 et revu en baisse ses ambitions pour 2020, sur fond de turbulences dans ses activités d'investissement qui vont le contraindre à redoubler d'efforts pour faire des économies. En Belgique, BNP Paribas Fortis a montré une activité commerciale soutenue, sur l'ensemble de l'année, indique le groupe.

BNP Paribas revoit ses objectifs 2020 à la baisse

BE.CONNECTED Une rue Neuve un peu déserte, le samedi matin. © PG

L'an dernier, la banque a dégagé un bénéfice net en repli de 3% sur un an, à 7,53 milliards d'euros. Du côté de ses recettes, le produit net bancaire, qui fait peu ou prou figure de chiffre d'affaires, est ressorti en baisse 1,5% sur un an, a annoncé le groupe dans un communiqué.

L'évolution des revenus "est pénalisée par l'environnement de taux toujours bas et un contexte de marché défavorable, accentué par des conditions particulièrement difficiles en fin d'année", explique BNP Paribas.

Et plus particulièrement, la banque a souffert dans le courtage des produits financiers liés aux obligations, devises et matières premières (FICC), dont les recettes ont plongé de presque 15% au quatrième trimestre et de plus de 20% sur l'ensemble de l'année. Le secteur bancaire dans son ensemble a souffert lors des trois derniers mois de l'année d'une conjonction d'incertitudes, liées aux craintes de tensions commerciales sino-américaines, aux possibles conséquences du Brexit ou encore à divers risques politiques en Europe.

Cette contre-performance a contraint le groupe a revoir à la baisse ses ambitions pour la période 2016-2020, pendant laquelle il n'attend plus qu'une croissance du produit net bancaire de 1,5% par an au lieu des 2,5% attendus jusqu'à présent. Son objectif de rentabilité des fonds propres est lui attendu désormais à 9,5%, contre 10% jusqu'alors escomptés.

En Belgique, BNP Paribas Fortis montre une activité commerciale soutenue, sur l'ensemble de l'année 2018. Les crédits sont en hausse de 4,2% par rapport à 2017 avec une forte hausse des crédits aux entreprises et une progression des crédits immobiliers. Quant aux dépôts, ils augmentent de 4,1% avec une croissance des dépôts à vue et des comptes d'épargne. Le produit net bancaire de la banque de détail est en baisse de 2,2% par rapport à 2017, à 3 595 millions d'euros: les revenus d'intérêt baissent de 1,2%, du fait de l'impact de l'environnement de taux bas partiellement compensé par la croissance des volumes. L'État belge, en tant que principal actionnaire (7,7%), va recevoir un dividende stable de 3,02 euros par action.

Nos partenaires