BNP Paribas s'est vu infliger une amende de 8,97 milliards de dollars aux Etats-Unis pour des transactions en dollars opérées en infraction aux sanctions américaines prononcées contre Cuba, l'Iran et le Soudan.

L'amende ne devrait pas avoir de répercussions sur le personnel. "Nous sommes tout de même un peu effrayés. C'est pourquoi nous serons très vigilants dans les mois à venir", a précisé le représentant syndical.

Les syndicats conservent leur confiance en Jean-Laurent Bonnafé, le CEO de BNP Paribas, ont-ils encore précisé.

BNP Paribas s'est vu infliger une amende de 8,97 milliards de dollars aux Etats-Unis pour des transactions en dollars opérées en infraction aux sanctions américaines prononcées contre Cuba, l'Iran et le Soudan. L'amende ne devrait pas avoir de répercussions sur le personnel. "Nous sommes tout de même un peu effrayés. C'est pourquoi nous serons très vigilants dans les mois à venir", a précisé le représentant syndical. Les syndicats conservent leur confiance en Jean-Laurent Bonnafé, le CEO de BNP Paribas, ont-ils encore précisé.