Le numérique n'est pas la seule et unique transformation qui bouscule aujourd'hui les ban-ques. La transition verte les impacte tout autant. Signe de cette lame de fond : la décision prise fin de l'année dernière par le groupe BNP Paribas de ne plus financer ni l'industrie du tabac ni celle du gaz de schiste. Une décision qui cadre avec la volonté de la maison mère de l'ex-Fortis de résolument jouer à l'avenir la carte du développement durable. Car " nous voyons bien que le marché est à la recherche de modèles commerciaux alternatifs, lance Didier Beauvois, membre du comité de direction de BNP Paribas Fortis, en charge du corporate banking (la banque d'entreprise). Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à transformer la 'contrainte' de la transition énergétique en opportunités à créer du nouveau business, à renforcer leur business model actuel et à se protéger contre le risque d'être disruptées. En tant que courroie de transmission de l'économie, BNP Paribas Fortis doit être ce facilitateur de la transition vers plus de durabilité ", soutient Didier Beauvois.
...