BNP Paribas a annoncé jeudi, dans le cadre de la publication de ses résultats pour 2010, son intention de verser un dividende en numéraire de 2,10 euros par action. L'Etat belge, premier actionnaire du groupe bancaire via la SFPI (10,8 % du capital), empochera dans les prochains mois plusieurs centaines de millions d'euros.

Selon L'Echo, le nombre d'actions BNP Paribas détenues par l'Etat belge s'élève à 127,58 millions. Avec un dividende prévu de 2,10 euros par action, l'exécutif peut donc s'attendre à toucher dans les prochains mois un dividende de près de 268 millions d'euros au titre de l'exercice 2010.

La participation de l'Etat belge dans BNP Paribas remonte à la cession par les autorités belges en 2009 de 75 % du capital de Fortis Banque au géant français.

Trends.be, avec Belga

BNP Paribas a annoncé jeudi, dans le cadre de la publication de ses résultats pour 2010, son intention de verser un dividende en numéraire de 2,10 euros par action. L'Etat belge, premier actionnaire du groupe bancaire via la SFPI (10,8 % du capital), empochera dans les prochains mois plusieurs centaines de millions d'euros.Selon L'Echo, le nombre d'actions BNP Paribas détenues par l'Etat belge s'élève à 127,58 millions. Avec un dividende prévu de 2,10 euros par action, l'exécutif peut donc s'attendre à toucher dans les prochains mois un dividende de près de 268 millions d'euros au titre de l'exercice 2010.La participation de l'Etat belge dans BNP Paribas remonte à la cession par les autorités belges en 2009 de 75 % du capital de Fortis Banque au géant français.Trends.be, avec Belga