Ce montant doit maintenant être approuvé par le conseil d'administration le 24 février avant d'être soumis à la Banque centrale européenne, en charge de la supervision du secteur bancaire européen. Si elle donne son aval, le dividende proposé devra être confirmé par l'assemblée générale. Belfius doit encore tenir compte des actifs risqués hérités de la période Dexia. Ceux-ci devraient être liquidés d'ici 2017, ouvrant alors de belles perspectives à Belfius en matière de bénéfices et donc de dividendes.

Ce montant doit maintenant être approuvé par le conseil d'administration le 24 février avant d'être soumis à la Banque centrale européenne, en charge de la supervision du secteur bancaire européen. Si elle donne son aval, le dividende proposé devra être confirmé par l'assemblée générale. Belfius doit encore tenir compte des actifs risqués hérités de la période Dexia. Ceux-ci devraient être liquidés d'ici 2017, ouvrant alors de belles perspectives à Belfius en matière de bénéfices et donc de dividendes.