La BCE a décidé de "suspendre l'application d'un seuil de notation financière minimum" pour les garanties exigées ("collatéraux") dans le cas de titres de dette d'Etats membres de la zone euro négociables sur le marché, a détaillé un communiqué.

Toutefois, la BCE va continuer à ne pas accepter pour le moment des garanties sous la forme de titres de dette publique grecque, conformément à une décision prise en juillet, selon le communiqué.

Les banques grecques, qui disposent le plus de titres de dette publique d'Athènes, devront donc continuer à se refinancer auprès de leur banque centrale nationale, la Banque de Grèce, au travers d'un programme de mise à disposition de liquidités d'urgence (ELA).

Par ailleurs, la BCE a également décidé jeudi que d'autres titres de dette dans certaines devises (dollar, livre sterling et yen) seraient désormais "éligibles" comme garanties offertes par les banques pour bénéficier des opérations de refinancement de l'Eurosystème.

Une mesure similaire était en vigueur entre octobre 2008 et décembre 2010, a rappelé la BCE.

Trends.be avec Belga

La BCE a décidé de "suspendre l'application d'un seuil de notation financière minimum" pour les garanties exigées ("collatéraux") dans le cas de titres de dette d'Etats membres de la zone euro négociables sur le marché, a détaillé un communiqué. Toutefois, la BCE va continuer à ne pas accepter pour le moment des garanties sous la forme de titres de dette publique grecque, conformément à une décision prise en juillet, selon le communiqué. Les banques grecques, qui disposent le plus de titres de dette publique d'Athènes, devront donc continuer à se refinancer auprès de leur banque centrale nationale, la Banque de Grèce, au travers d'un programme de mise à disposition de liquidités d'urgence (ELA). Par ailleurs, la BCE a également décidé jeudi que d'autres titres de dette dans certaines devises (dollar, livre sterling et yen) seraient désormais "éligibles" comme garanties offertes par les banques pour bénéficier des opérations de refinancement de l'Eurosystème. Une mesure similaire était en vigueur entre octobre 2008 et décembre 2010, a rappelé la BCE. Trends.be avec Belga