Ouverte à tout un chacun, et donc pas uniquement aux clients de Proximus, l'application mobile permettra notamment aux utilisateurs de mesurer l'impact de leurs achats sur la planète et visera dès lors à les encourager à faire des choix plus pondérés et durables. Une douzaine de partenariats locaux ont déjà été noués dans cet objectif environnemental.

Outre une expérience bancaire "rapide (l'inscription se fait en 5 minutes, NDLR), efficace et fiable", Banx veut faire repenser aux consommateurs le mode de vie où tout est immédiatement disponible, avec des commandes passées un jour et livrées le lendemain. "Bien que tout le monde se rende compte que notre comportement d'achat a un impact majeur sur l'environnement, il n'est pas facile de se faire une idée précise de cet impact. Banx veut permettre aux utilisateurs de mesurer leur comportement d'achat, afin de les encourager à acheter de manière plus responsable", développent ainsi les deux partenaires, évoquant le concept de "slowbanking", "où l'on compte en euros mais aussi en CO2".

Pour permettre ces choix durables, l'app' bancaire est la première en Belgique à disposer d'un dashboard CO2, qui montre aux utilisateurs l'impact de leur comportement d'achat sur la planète. Proximus est le premier opérateur télécom au monde à conclure un partenariat en ce sens avec la société suédoise Doconomy.

"Notre technologie n'est pas encore parfaite à 100%, mais c'est un point de départ important. Nous courons un marathon, pas un sprint. Grâce à l'innovation technologique et à la quantité de données, il n'a jamais été aussi facile de modifier les comportements de consommation", a relevé Matthias Wikström, le CEO de Doconomy.

Proximus et Belfius ne veulent pas être moralisateurs vis-à-vis des clients mais bien les sensibiliser et les inciter à faire des choix durables, ont souligné les deux entreprises. Cela alors que le monde a changé de façon spectaculaire ces deux dernières années, notamment en raison de la pandémie de coronavirus.

Cela a accéléré la numérisation et fait prendre conscience à l'Europe de l'importance de l'innovation technologique et industrielle, a noté Guillaume Boutin, CEO de Proximus. Qui plus est au lendemain de la panne majeure de Facebook, de WhatsApp, d'Instagram et de Messenger. "Il faut proposer des alternatives digitales locales pour se confronter aux géants du Web et au manque de contrôle de nos données personnelles", a-t-il exhorté. La question du changement climatique est également plus que jamais d'actualité, a pointé le patron français.

Deux formules seront proposées aux consommateurs optant pour ces services bancaires:

  • une formule gratuite, comprenant un numéro de compte et une carte de débit sans contact,
  • une autre payante, à 6,5 euros par mois, grâce à laquelle ils bénéficient notamment de deux comptes individuels et d'un compte commun.

Les retraits d'argent seront gratuits dans les distributeurs de billets de Belfius et de l'alliance Batopin (Belfius, KBC, BNP Paribas Fortis et ING).

Banx propose en outre une offre d'investissement (quatre fonds à partir de 25 euros par mois) qui contribuera à la transition vers une société durable. Les nouveaux clients seront récompensés tout comme ceux déjà existants, qui pourront collecter des points chaque fois qu'ils utilisent l'app. Ils pourront ensuite les échanger contre des réductions chez une douzaine d'entreprises, commerces ou associations "éco-partenaires", dont Natagora, Bio-Planet, A.S. Adventure, Bolt, Edgard & Cooper, eFarmz, Hnst jeans ou Kazidomi. Les utilisateurs peuvent également utiliser leurs points de fidélité pour soutenir un projet durable.

Pour Marc Raisière, administrateur délégué de Belfius, la coopération entre la banque et Proximus est "unique en Europe et peut-être dans le monde". "Banx sera à court terme la meilleure néo-banque au monde", a-t-il espéré, rappelant que l'application mobile de Belfius est déjà considérée parmi les meilleurs apps bancaires au monde.

Banx n'est pas la première concrétisation du partenariat annoncé en juin 2020 entre Belfius et Proximus. Ainsi, depuis mars dernier, la banque proposait déjà en agences et pour certains groupes-cibles "Beats", un abonnement mensuel personnalisé et modulable associant, pour la première fois sur le marché, des volets bancaires, avec un compte et une carte, et télécom. Adapté après cette période de test, le produit sera lancé globalement lundi. Les détails de l'offre seront alors dévoilés. Il sera possible d'y souscrire par voie digitale via l'application de Belfius, puisque Beats ne s'adressera qu'aux clients de la banque.

Ouverte à tout un chacun, et donc pas uniquement aux clients de Proximus, l'application mobile permettra notamment aux utilisateurs de mesurer l'impact de leurs achats sur la planète et visera dès lors à les encourager à faire des choix plus pondérés et durables. Une douzaine de partenariats locaux ont déjà été noués dans cet objectif environnemental.Outre une expérience bancaire "rapide (l'inscription se fait en 5 minutes, NDLR), efficace et fiable", Banx veut faire repenser aux consommateurs le mode de vie où tout est immédiatement disponible, avec des commandes passées un jour et livrées le lendemain. "Bien que tout le monde se rende compte que notre comportement d'achat a un impact majeur sur l'environnement, il n'est pas facile de se faire une idée précise de cet impact. Banx veut permettre aux utilisateurs de mesurer leur comportement d'achat, afin de les encourager à acheter de manière plus responsable", développent ainsi les deux partenaires, évoquant le concept de "slowbanking", "où l'on compte en euros mais aussi en CO2". Pour permettre ces choix durables, l'app' bancaire est la première en Belgique à disposer d'un dashboard CO2, qui montre aux utilisateurs l'impact de leur comportement d'achat sur la planète. Proximus est le premier opérateur télécom au monde à conclure un partenariat en ce sens avec la société suédoise Doconomy. "Notre technologie n'est pas encore parfaite à 100%, mais c'est un point de départ important. Nous courons un marathon, pas un sprint. Grâce à l'innovation technologique et à la quantité de données, il n'a jamais été aussi facile de modifier les comportements de consommation", a relevé Matthias Wikström, le CEO de Doconomy.Proximus et Belfius ne veulent pas être moralisateurs vis-à-vis des clients mais bien les sensibiliser et les inciter à faire des choix durables, ont souligné les deux entreprises. Cela alors que le monde a changé de façon spectaculaire ces deux dernières années, notamment en raison de la pandémie de coronavirus. Cela a accéléré la numérisation et fait prendre conscience à l'Europe de l'importance de l'innovation technologique et industrielle, a noté Guillaume Boutin, CEO de Proximus. Qui plus est au lendemain de la panne majeure de Facebook, de WhatsApp, d'Instagram et de Messenger. "Il faut proposer des alternatives digitales locales pour se confronter aux géants du Web et au manque de contrôle de nos données personnelles", a-t-il exhorté. La question du changement climatique est également plus que jamais d'actualité, a pointé le patron français.Banx propose en outre une offre d'investissement (quatre fonds à partir de 25 euros par mois) qui contribuera à la transition vers une société durable. Les nouveaux clients seront récompensés tout comme ceux déjà existants, qui pourront collecter des points chaque fois qu'ils utilisent l'app. Ils pourront ensuite les échanger contre des réductions chez une douzaine d'entreprises, commerces ou associations "éco-partenaires", dont Natagora, Bio-Planet, A.S. Adventure, Bolt, Edgard & Cooper, eFarmz, Hnst jeans ou Kazidomi. Les utilisateurs peuvent également utiliser leurs points de fidélité pour soutenir un projet durable. Pour Marc Raisière, administrateur délégué de Belfius, la coopération entre la banque et Proximus est "unique en Europe et peut-être dans le monde". "Banx sera à court terme la meilleure néo-banque au monde", a-t-il espéré, rappelant que l'application mobile de Belfius est déjà considérée parmi les meilleurs apps bancaires au monde. Banx n'est pas la première concrétisation du partenariat annoncé en juin 2020 entre Belfius et Proximus. Ainsi, depuis mars dernier, la banque proposait déjà en agences et pour certains groupes-cibles "Beats", un abonnement mensuel personnalisé et modulable associant, pour la première fois sur le marché, des volets bancaires, avec un compte et une carte, et télécom. Adapté après cette période de test, le produit sera lancé globalement lundi. Les détails de l'offre seront alors dévoilés. Il sera possible d'y souscrire par voie digitale via l'application de Belfius, puisque Beats ne s'adressera qu'aux clients de la banque.