La banque américaine compte réduire ses effectifs à 260.000 personnes, soit leur plus bas niveau depuis 2008, année qui avait vu l'établissement changer de dimension avec l'acquisition de Countrywide (crédit immobilier) et Merrill Lynch (banque d'affaires).

Bank of America (BofA) perdrait ainsi son titre de premier employeur bancaire aux Etats-Unis, dépassé par JPMorgan Chase et Wells Fargo.

Fermeture de 200 succursales

Les suppressions d'emplois projetées entrent dans le cadre d'une stratégie visant à rendre BofA moins dépendante de ses activités à risques et à développer la vente de services aux clients existants.

La "nouvelle" Bank of America comptera moins de succursales et aura réduit la voilure dans le crédit hypothécaire, à l'origine de ses déboires récents, selon le document cité par le WSJ.

La banque prévoit de fermer 200 succursales cette année, après 178 en 2011.

Le Wall Street Journal fait remarquer que le groupe avait déjà prévu de supprimer 30.000 emplois, mais avec pour échéance la fin de l'année prochaine. Le groupe a donc nettement accéléré le rythme de ses réformes, note-t-il.

Trends.be, avec Belga

Bank of America compte arriver à 8 milliards de dollars par an d'économies d'ici 2015.

La banque américaine compte réduire ses effectifs à 260.000 personnes, soit leur plus bas niveau depuis 2008, année qui avait vu l'établissement changer de dimension avec l'acquisition de Countrywide (crédit immobilier) et Merrill Lynch (banque d'affaires). Bank of America (BofA) perdrait ainsi son titre de premier employeur bancaire aux Etats-Unis, dépassé par JPMorgan Chase et Wells Fargo. Fermeture de 200 succursalesLes suppressions d'emplois projetées entrent dans le cadre d'une stratégie visant à rendre BofA moins dépendante de ses activités à risques et à développer la vente de services aux clients existants. La "nouvelle" Bank of America comptera moins de succursales et aura réduit la voilure dans le crédit hypothécaire, à l'origine de ses déboires récents, selon le document cité par le WSJ. La banque prévoit de fermer 200 succursales cette année, après 178 en 2011. Le Wall Street Journal fait remarquer que le groupe avait déjà prévu de supprimer 30.000 emplois, mais avec pour échéance la fin de l'année prochaine. Le groupe a donc nettement accéléré le rythme de ses réformes, note-t-il. Trends.be, avec BelgaBank of America compte arriver à 8 milliards de dollars par an d'économies d'ici 2015.