L'opération, qui reste assujettie aux approbations réglementaires et autres conditions d'usage, devrait être menée à terme au cours du deuxième semestre 2016.

Elle constitue l'aboutissement d'un plan de transformation lancé en 2014 et qui a vu Axa Bank se séparer de ses entités en Suisse, en République tchèque et en Slovaquie.

L'opération conduira par ailleurs à une perte exceptionnelle d'environ 80 millions d'euros comptabilisée en résultat net, ce qui a poussé le groupe à inscrire une provision dans ses comptes 2015. Axa Bank devrait malgré tout boucler l'exercice 2015 sur un bénéfice net, pour la première fois depuis 2011, selon un porte-parole.

L'opération, qui reste assujettie aux approbations réglementaires et autres conditions d'usage, devrait être menée à terme au cours du deuxième semestre 2016. Elle constitue l'aboutissement d'un plan de transformation lancé en 2014 et qui a vu Axa Bank se séparer de ses entités en Suisse, en République tchèque et en Slovaquie. L'opération conduira par ailleurs à une perte exceptionnelle d'environ 80 millions d'euros comptabilisée en résultat net, ce qui a poussé le groupe à inscrire une provision dans ses comptes 2015. Axa Bank devrait malgré tout boucler l'exercice 2015 sur un bénéfice net, pour la première fois depuis 2011, selon un porte-parole.